Tisser le subtil

Vous allez bientôt donner naissance à votre bébé. Vous vous sentez en pleine forme ou bien un peu fatiguée. Vous avez du mal à lâcher avec vos occupations du quotidien, vous craignez de ne plus avoir de temps après.


Le mois qui suit la naissance vous impressionne car vous avez du mal à y mettre des images, à vous le représenter, à vous y projeter.


Pour quoi parle t-on autant de cette période ? C’est assez récent qu’on la valorise ainsi dans notre société. Pourtant à travers les différentes cultures, en traversant le temps, les 40 jours qui suivent la naissance sont un temps à mettre entre parenthèses. Il s’agit à la foi d’un temps réel et symbolique.




Alors j’ai envie de vous chuchoter dans le creux de l’oreille, de vous offrir ce temps comme un cadeau où vous allez tisser le lien avec votre enfant dans le subtile, dans l’invisible, pour créer une trame solide pour y broder le tissu de votre relation future. Il s’agit d’un long processus qui durera toute la vie.


J’ai envie de vous dire de lâcher les exigences de perfections qui peuvent entourer le rôle de parents, mais de vivre ce qui est dans la simplicité et l’authenticité de la relation à trois (ou plus si il y a d’autres enfants), celle de la naissance de votre famille.


Il y a beaucoup d'injonctions paradoxales dans cette période où l'on se sent plus vulnérable. Chacun a un avis, une solution, une méthode à vous transmettre. Pourtant, la seule vraiment valable est celle que vous allez construire ensemble, avec vos choix, vos valeurs et qui vous êtes. Il faut parfois fermer les écoutilles pour se protéger et se préserver.


J’ai envie de vous dire d’écouter votre corps, vos besoins, vos envies et de ne pas vous mettre de pression, de vivre centrée sur vous et votre bébé.


J’ai envie de vous dire de ne pas hésiter à demander de l’aide, un repas, du ménage, des attentions qui vous serviront bien plus qu’un nouveau pyjama pour votre bébé. Je sais que la situation sanitaire actuelle est parfois compliquée pour oser demander de l’aide. Mais ne vous obligez pas à faire « du social ». Les personnes qui vous soutiennent le feront pour vous, pour vous aider, sans attendre que vous leur serviez le thé et les petits gâteaux !

Prenez ce temps égoïstement pour votre famille. Pour dormir, vivre au rythme de votre bébé, prendre ce temps si précieux de ce début de vie.


Osez vous écouter, apprendre à lire votre bébé, prendre soin de vous, simplement.

Soyez-vous, tout simplement.


Chaleureusement,

Virginie

#louveetlune#moisd’or#prendresoindesoi#accueillirsonbébé#liresonbébé#tisserlelien#maternite#doula#postpartum#parentalite#oserfaireseschoix#bebe

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout